Choisir un nom de domaine est un vrai défi de nos jours. Vous avez créé votre entreprise il y a quelques temps ou peut-être il y a plusieurs années et vous envisagez maintenant de créer un site internet professionnel.
Pour cela, vous ferez peut-être confiance au concepteur de votre site internet ou bien vous déciderez de faire quelques recherches dans le but de bien choisir un nom de domaine.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un nom de domaine ?
Dans le langage commun, on appelle ça l’adresse du site. C’est l’endroit où vos clients vont vous trouver sur internet.
Imaginons que votre entreprise soit située au 56 route de la Corniche, 75000 Paris. Vos clients auront besoin de cette adresse pour s’y rendre ou pour vous adresser des courriers, pour vous rencontrer.
Pour votre nom de domaine, c’est pareil : c’est l’adresse internet où vos clients vont pouvoir vous rencontrer sur le web.

Petits détails :
Les noms de domaines sont composés de plusieurs parties :

  • le préfixe : le fameux « www » qui indique le sous-domaine (pour www, cela signifie que votre domaine fait partie du web)
  • le nom de domaine en lui-même : la chaîne de caractères que vous allez choisir
  • l’extension : .fr .com .info .net .org .be … il y en a de plus en plus.

 

Le nom de domaine est composé d'un préfixe, du domaine et d'une extension

 

Bon maintenant que vous avez compris ce que c’est, je vais vous expliquer comment bien choisir un nom de domaine grâce à plusieurs critères définis ci-dessous.

Facile à retenir, simple à comprendre, easy à écrire

Tout est dans le titre !
Lorsque vous serez confronté au choix de votre nom de domaine, il sera indispensable de vous mettre à la place de l’utilisateur.
Vous vous dites sûrement : « Ce nom de domaine pète grave » mais en réalité, il est cool uniquement pour vous…

Pensez au moment où vous communiquerez l’adresse de votre site à quelqu’un. S’il vous dit « quoi ? Vous pouvez répéter ? », dites vous que vous avez fait le mauvais choix. Ça va se révéler particulièrement vrai lorsque vous la communiquerez par téléphone.

 

Voici quelques astuces :

  • Une taille raisonnable

Plus votre nom de domaine sera long, plus vos clients auront de chance de se tromper en le saisissant. Vous provoquerez un certain agacement chez eux, celui de n’avoir pu accéder du premier coup à votre site. Soyons clair, ça commence mal !

En général, plus votre nom de domaine sera court et concis mieux ce sera (t.co, fb.com, m6.fr…)

D’un autre côté, vous remarquerez qu’une phrase courte peut très bien faire le job (jeveuxdesvacances.com par exemple).

 

  • L’originalité

Pourquoi avoir un nom de domaine original ?
Tout d’abord parce qu’internet existe depuis plus d’une vingtaine d’année maintenant donc les noms de domaine les plus simples sont occupés et vous l’aurez remarqué comme moi, c’étaient les plus intéressants.

Deuxième point, l’originalité mettra en avant votre site. De toute évidence, vous êtes plus attiré par une devanture recherchée que par une façade toute pourrie.

Mais, attention ! Mise en garde ! Warning ! Wrong way !
Trop d’originalité tue l’originalité.
Les tirets et les chiffres ne sont pas le bon plan. En gros, pour choisir votre nom de domaine, oubliez-les !
À moins que vous y soyez forcé, nous vous déconseillons très fortement de ne pas les utiliser. Ils provoqueront l’un comme l’autre la confusion pour vos clients. Certains les oublieront, d’autres les écriront en toutes lettres.
Google inflige carrément des pénalités aux domaines qui comporte trop de tirets (le-site-de-meme-gertrudes-en-vendee.com).

Dernier point, à ce jour vous ne pouvez pas inclure de caractères spéciaux. Des bruits disent que ce sera possible un jour… mais c’est une légende urbaine…

 

  • Les mots-clés

La présence de mots-clés dans le nom de domaine peut être intéressante.

Je vous vois arriver sur vos grands chevaux en train de vous dire : « Trop cool, je vais utiliser des mots-clés pertinents dans mon nom de domaine, ça va augmenter mon référencement ».

Et ben non ! Paf ! Epic Fail ! Roulé-boulé !

Est-il préférable d’avoir un nom de domaine constitué de mots-clés ou qui prend le nom de votre marque ?

Avoir un nom de domaine constitué de mots-clés peut aider pour le référencement mais voici quelques critères importants recueillis sur le site de l’afnic à prendre en considération :

  • Cela aura de l’intérêt si les requêtes des utilisateurs reprennent ces mots. Aujourd’hui, on voit de plus en plus une tendance à saisir de longue phrase pour trouver ce que l’on cherche.
  • Si votre nom de domaine est un mot-clé, vous devez alors vous cantonner à ce mot-clé sur tout le site. Oui mais voilà, au bout d’un mois, vous vous rendez compte que votre activité s’étoffe bien plus vite que prévue.
  • Google pénalise les EMD, les noms de domaine constitués exactement de mots-clés. Bien sûr, pour qu’ils le soient, il faut également que leur contenu soit de mauvaise qualité.
  • Les liens utilisent les mots cliquables. Les moteurs de recherche accordent plus d’importance à ces mots qu’au lien en lui-même (dont le domaine).

  • Le bon sens

Si vous avez une marque, alors utilisez-la, ce sera d’autant plus simple. De même si vous avez déjà un nom d’entreprise alors utilisez-le, mais n’oubliez pas les points précédents (longueur, originalité, mots-clés…).

Le mieux à mon sens est que vous établissiez une liste des domaines qui vous plaisent et que vous demandiez à vos potes, votre famille, des collègues ce qu’ils préfèrent. En fonction des résultats du sondage, vous verrez très facilement une tendance vers un nom de domaine apparaître.

 

La bonne extension de domaine

On en parlait plus haut, l’extension du nom de domaine c’est ce qui apparait à la fin :  .com .fr …

Il vous faudra choisir la bonne parce que chacune d’elle a une signification.
Vous savez par exemple que .fr c’est pour les sites français, .be c’est pour les sites belges, .ch c’est pour les suisses, .com c’est pour les … « Ah ben je ne sais pas en fait ! »

Pour la petite histoire, c’est vrai que beaucoup de personnes utilisent les .com comme un standard, sans se poser de questions. Si j’ai un site, je prendrai l’extension de domaine en .com. Ça s’est démocratisé c’est comme ça.
Mais à l’origine, le .com, ça vient de commercial. Allez, je suis sûr que vous ne le saviez pas 😉

Revenons à nos extensions. Vous l’aurez donc deviné, il y a des extensions pour tous les pays, et il y a aussi des extensions pour des mots ou situations.

Par exemple :

  • .com : commercial
  • .org : organisation
  • .biz : business
  • .info : information
  • .gouv : hihi
  • .net…

La liste est longue, il y en a pas mal.

Elle s’est allongée et continue de le faire et on commence à trouver pas mal de chose plus ou moins exotique avec des .voyage, .alsace, .download, .ski, .pizza (j’ai faim !). Vous pouvez consulter la liste des extensions sur de nombreux sites mais je trouve que cette liste des extensions de domaine est bien faites.
Là vous pensez à .yeah, désolé de vous décevoir mais cette extension largement utilisée par un site de réservation n’existe que pour jeter la confusion !

 

On y vient maintenant : Comment bien choisir son extension ?

Il faut prendre celle qui vous est adaptée.
Vous êtes en France, alors prenez monsite.fr.
Vous êtes implanté en europe, prenez monsite.eu ainsi que toutes les autres extensions où vous êtes et où vous allez vous implanter. Vous pouvez, bien entendu, réserver plusieurs extensions de domaine et vous avez tout intérêt à le faire.

 

Mon nom de domaine est-il disponible ?

Ça y est, vous avez mûrement réfléchi à cet aspect important avant même la création de votre site internet. Vos amis vous ont aidé, vous avez votre nom de domaine en tête.

Que faire maintenant ? Il faut le réserver.
Mais où ? Chez un Registrar. Un registrar est un organisme chargé de louer ou de vendre des noms de domaine. Les plus connus sont Gandhi, Hover mais beaucoup de services et de sociétés habilités à d’autres fonctions peuvent également vous proposer des noms de domaines, c’est notamment le cas de OVH. Vous trouverez la liste des registrars proposant des noms de domaines encore une fois sur le site de l’afnic.

Donc je vais sur mon registrar favori et là… Gros fail… Après toutes mes recherches, mon domaine n’est pas dispo. Arf, trop dégouté.

Première réaction, vous saisissez dans une barre d’adresse ledomainequejevoulais.com. Grand étonnement, il n’y a pas de site ! Ou pire, vous tombez sur un site qui vend le domaine !

 

Votre nom de domaine est déjà occupé

 

Alors, dans un moment de folie déjantée, vous lancez le Terminal sur votre machine et vous faites un whois.

whois ledomainequejevoulais.com

Grâce à cette petite fonction, vous découvrez que votre nom de domaine appartient à un américain depuis 2003. Il utilise une technique d’enrichissement interdite légalement en France qui s’appelle le cybersquatting. Le nom parle de lui-même, cela consiste à acheter des noms de domaine et les occuper dans un but de vous les revendre au prix fort. C’es honteux je sais !

Du coup, vous tentez de contacter ce Squatteur qui vous envoie valser dans les roses.

Vous n’avez plus qu’à réfléchir à un autre nom de domaine malheureusement.

 

Si le nom de domaine que vous aviez choisi est occupé, vous n’avez plus qu’à en choisir un autre.

 

On va parlé de se sécuriser maintenant. Pourquoi parle t-on de sécurité pour les noms de domaine ?
Imaginons que vous ayez une idée hors du commun, quelque chose de précurseur, de novateur du style un outil qui va révolutionner le monde. Vous voulez créer un site pour le mettre en avant.

La première chose à faire sera de réserver le nom de domaine.
C’est tout ? Non, il vous faudra réserver le domaine ainsi que la majorité de ses extensions. Je m’explique : vous réservez megaoutil.fr. Votre société connait un grand succès, et votre voisin, jaloux de vous et tout à fait perfide, décide de vous challenger. Il vend les mêmes produits que vous sous un autre nom et, de manière tout à fait diabolique, il décide de réserver le nom de domaine megaoutil.com.

Il est meilleur que vous, il vend mieux. Vous déposez la clé sous la porte, votre vie est fichue…

Lol, je grossis volontairement les choses mais à cause d’une extension de domaine, vous pourriez facilement être confronté à ce genre de problème.

On sécurisera aussi son domaine en veillant à déposer sa marque auprès des organismes administratifs habilités.

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, le choix d’un nom de domaine est le fruit d’une réflexion poussée sortant tout droit de votre palais mental ! L’ensemble des points évoqués ci-dessus vous permettront de vous positionner comme il se doit dans cet exercice compliqué.

Si vous avez besoin de plus d’informations à ce sujet ou simplement d’être conseillé pour le choix de votre nom de domaine, contactez Créer un Site Pro !